dimanche 15 avril 2012

Un tour dans le grand cul-de-sac marin


Ce dimanche 15 avril nous sommes allés faire une promenade en scooter des mers dans le grand cul-de-sac marin.

Départ du Gosier,  passage à la Darse à Pointe-à-Pître complètement déserte - normal c'était dimanche - puis remontée de la rivière salée avec petit détour dans la mangrove où j'ai aperçu une espèce d'oiseau au plumage orange que je n'avais encore jamais vu. D'après ce que j'ai pu trouver sur google il s'agirait soit d'un Tisserin gendarme soit d'un Oriole.
Une fois arrivés dans le grand cul-de-sac on a mis les gaz à fond vers l'îlet Caret où nous avons fait une pause baignade.

Puis nous nous sommes dirigés vers l'ouest où nous avons déjeuné dans un surprenant endroit: l'îlet La Biche.
Il s'agit d'un pâté de sable dont le point culminant est à à peine 10 cm. Là il y a une case en bois et tôle qui sert de restaurant. On y mange littéralement les pieds dans l'eau.


à 200 mètres on n'a de l'eau que jusqu'aux chevilles



ces algues des Sargasses nous pourrissent nos belles plages

Tania et Jean-Luc y apportent les repas préparés à l'avance car il n'y a pas d'infrastructure pour cuisiner, juste une sorbetière traditionnelle pour préparer le sorbet coco.



l'expression "manger les pieds dans l'eau"
prend tout son sens ici

Nos hôtes Tania et Jean-Luc, eux,
déjeunent sur la terrasse en palétuvier

lundi 9 avril 2012

Pâques: glamour, grosses cylindrées et crustacés


Samedi soir, l'ancien Café Latino au Gosier à rouvert et s'appelle maintenant "Le Club". Les hôtesses étaient habillées par Ana-Yancy.

Cette jeune styliste de Baie-Mahault propose une collection très glamour principalement composée de corsets et de petites jupes très courtes et sexy. Lorsque une femme vêtue par Ana-Yancy entre dans une pièce, la température monte aussitôt. Clim et boissons fraîches recommandées.




Les créatures étaient maquillées par Myl' Extensions.


Ce week-end il y avait une concentration de bikers. Je suis allé les photographier à Jarry dimanche matin (les yeux encore tout éblouis de la veille) alors qu'ils faisaient une pause dans leur circuit. Certains étaient venus de Saint-Martin, d'autres de Martinique. Des photos étincelantes de chrome:

départ de la course de lenteur
no jap allowed
passage sur les plots sans faire tomber les verres
le jeu de la saucisse. Je vous laisse chercher en quoi cela consiste.

Je suis parti ensuite pour Morne-à-l'eau où avait lieu la traditionnelle fête du crabe. J'ai dégusté un calalou de crabe qui, pour être franc, était plutôt fade. Le riz qui l'accompagnait avait goût de flotte. Je comprends maintenant pourquoi personne ne faisait la queue à ce stand. Ca m'apprendra à être impatient. Heureusement le sorbet coco a sauvé le repas.
J'aurais dû prendre du crabe farci, c'est une valeur sure.

des crabes en sursis
Cela a été l'occasion de rencontrer Léna, créatrice de bijoux, qui d'habitude vend ses créations à Saint-François. On ne pouvait pas la louper avec son chapeau de sorcière funky. Elle était une oasis de couleur dans cette météo grisâtre.