dimanche 2 septembre 2012

11 jours au Mexique - partie 1


Cet été on a décidé d'aller faire un tour au Mexique. Ca faisait quelques années qu'on en parlait, à chaque fois on remettait ça à l'année suivante mais cette fois l'idée s'est imposée.
On avait déjà les billets pour Santo Domingo restait plus qu'à organiser tout le reste.
En effet c'est plus simple pour nous de passer par la République Dominicaine car:
  1. on peut visiter la famille et nos potes,
  2. les destinations au départ y sont plus nombreuses qu'en Guadeloupe.
9 jours avant le départ j'ai réservé les billets pour le Mexique: Santo Domingo-Panama City-Mexico City-Panama City-Santo Domingo, départ le 31/07, retour le 10/08 avec la Copa Airlines après avoir pas mal tergiversé pour savoir quel serait le mieux entre atterrir à Mexico City ou à Cancùn.
La veille de quitter la Guadeloupe j'ai réservé en ligne un hôtel à Mexico City du 31/07 au 4/08, l'idée étant de filer visiter le Yucatán par la suite.

Ca faisait improvisation à la bourre mais comme un de nos passeports a été refait au dernier moment, j'ai préféré attendre qu'on le reçoive avant de lancer les réservations.
Du coup j'ai passé pas mal de temps à Santo Domingo à organiser la suite du voyage en m'inspirant des conseils et des expériences de potes ou de proches (par exemple je n'étais pas trop chaud pour louer une voiture dans le Yucatán mais le fait d'en discuter avec d'autres m'a fait changer d'avis).
J'ai également vite réalisé que ce ne serait pas une bonne idée de repartir par Mexico City car ça nous boufferait en gros une journée de transport; par conséquent l'une des premières choses que j'ai faite en arrivant à Santo Domingo a été de filer à l'agence de la Copa pour modifier le trajet afin de repartir par Cancùn.
A force d’opiniâtreté, d'hotels.com, d'expedia.com et de tripadvisor.com, l'itinéraire de notre séjour était la veille de notre départ pour le Mexique.
Ouf.



PTP/SDQ 22/07 et 16/08
SDQ/PTY/MEX 31/07
MEX/MID 4/08
CAN/PTY/SDQ 10/08

(PTP: Pointe à Pître; SDQ: Santo Domingo; PTY: Panama City; MEX: Mexico City; MID: Merida; CAN; Cancùn.)

Jour 1 (31/07/2012): on a quitté la zone coloniale vers 4h30 afin d'être à l'aéroport Las Americas vers 5h pour un départ prévu à 7h05.
Du matin.

partie d'échecs calle El Condé, zona colonial
le vol pour Panama est annoncé à l'heure; heureusement d'ailleurs vu l'heure à laquelle on s'est levé !

jeux de lumière sur le Pacifique

les bateaux à l'entrée du canal

notre valise à fleurs !

A un moment quelque part entre Panama et le Mexique, le ciel s'est dégagé et on a pu observer qu'on survolait une chaîne de volcans. J'ai d'abord pensé que c'était au Nicaragua mais après avoir recherché non sans quelques difficultés sur Google Earth, j'ai réussi à identifier le site. Il s'agit du volcan Santa Ana aussi appelé le Ilamatepec situé à côté du lac de Coatepeque au Salvador et au sud, le volcan Izalco.
Le panorama était de toute beauté.

à partir de ce moment, je suis resté scotché au hublot jusqu'à l'atterrissage

En approchant de Mexico City, on a pu observer ce curieux nuage en forme de banane. Je pense que cette forme était due à la masse d'air qui essayait de franchir le Iztaccihuatl, volcan voisin du Popocatepetl. Les deux volcans ont leur sommet enneigé qui culmine à plus de 5000 mètres. Un spectacle majestueux qui n'a malheureusement rien rendu en photo à cause des nuages.




A l'aéroport Benito Juarez, on a mis des plombes pour passer l'immigration. Au contrôle des bagages, on doit presser un gros bouton qui fonctionne comme une loterie. S'il déclenche une lumière verte, les valises ne sont pas fouillées. Comme il y a 75% de chances qu'il déclenche une lumière rouge, statistiquement les 3/4 de personnes (dont nous) doivent encore patienter avant de sortir.
Ensuite un taxi nous a emmené au magnifique hôtel Hampton Inn à un bloc du Zocalo, la grande place du centre historique que je suis allé photographier dès le lendemain matin.


Jour 2 (01/08/2012): centre historique, Xochimilco et Templo Mayor

le Zocalo est le lieu des manifestations et des plaintes contre le gouvernement

dénonciation des fraudes et de la corruption

la place est gigantesque (2ème plus grande après la place rouge)

La ville de Mexico a été construite sur une île de l'ancien lac Texoco par la suite asséché par les conquistadors. La cathédrale métropolitaine comme beaucoup d'autres bâtiments massifs a par conséquent tendance à s'enfoncer des les sols qui s'affaissent et est constamment en travaux.
l'inclinaison de la cathédrale sur cette photo n'est pas due à la déformation de l'objectif grand angle 

j'ai compté un avion toutes les 90 secondes environ

encore une manif

Xochimilco est un haut lieu touristique de la capitale. Il s'agit de canaux de l'ancien lac parsemés de jardins flottants, les chinampas et parcourus par des embarcations bariolées:  les trajineras. On se retrouve dans une espèce de Venise latino américaine inscrite au patrimoine mondial de l'humanité.

les trajineras





les mariachis nous offrent un concert privé (contre une certaine quantité de pesos)
une des espèces cultivées à Xochimilco
ils cultivent également les bonsaïs géants

En sortant de Xochimilco, nous sommes tombés sur les Voladores Aztecas. Les Voladores montent en haut d'un mat d'une trentaine de mètres, s'attachent la taille à des cordes et se jettent dans le vide en tournoyant au rythme d'une flûte et d'un tambour.



L'après-midi de retour dans le centre historique nous avons visité la cathédrale et le Templo Mayor.

l'autel tout doré
Léo a vu la lumière
un type se barre avec le parapluie de la dame
Le Templo Mayor est le nom donné à la pyramide de Tenochtitlan, la citée qui a précédé Mexico. Détruite et dissimulée par les espagnols, c'est en 1978 que des ouvriers sont tombés par hasard sur ses ruines. Depuis, les fouilles continuent et un musée a été ouvert.


En fin d'après midi, le ciel était magnifique et mettait en valeur les vieux édifices de la capitale. J'ai pris 3 photos à des expositions différentes (2 diaphs entre chaque photo) dans le but de les assembler plus tard pour créer une image HDR. Le sony A77 comme la plupart des appareils de cette gamme a un mode qui permet de prendre ces 3 images en rafale: cela s'appelle le bracketing.
Et c'est fort pratique: pas besoin d'utiliser de trépied ni de changer les réglages entre chaque prise. Mon précédent boîtier ne permettait qu'un bracketing d'un seul diaph ce qui était trop juste pour couvrir la dynamique que nécessite une image HDR.

1/400 sec.
1/100 sec.
1/25 sec.

L'image finale générée par Photomatix restitue toute la dynamique de la scène.



En début de soirée nous avons pris un peu de hauteur en montant au sommet de la Torre Latino America. Profitant de l'air frais nous avons pu admirer Mexico City qui s'illumine à la tombée de la nuit.

20 millions d'habitants, ça créée forcément du trafic

A suivre...
en bas: el Palacio de las Bellas Artes


el Centro Cultural Universitario Tlateloco s'illumine en rose