dimanche 17 février 2013

Retrouvailles Créoles

En décembre dernier on m'a contacté pour faire un style de photo qui n'a à voir ni avec les beautés caribéennes courtes vêtues ni avec les paysages post traités à la limite de l'outrance.
Ma cliente n'était autre que Mylène de l'agence Logis Teamedia, notre ancienne chanteuse du groupe de soul-funk-jazz "West Indies Connections" qui est partie à Paris pour développer sa boîte de marketing communication spécialisée dans la promotion des produits antillais.

Ma mission: réaliser des images alléchantes des confitures de la marque "Retrouvailles Créoles", produits élaborés uniquement à base de fruits de saison, de sucre de canne et de pectine, matières premières strictement d'origine locale.
Ces confitures sont conditionnées dans des coupelles translucides en plastique d'environ 1,5 cm avec un opercule en aluminium, du même genre que celles qui sont distribuées dans les avions ou les hôtels.
Pas super sexy comme conditionnement.
On est loin du look Bonne Maman ou des M'Amour bien de chez nous qui, sans être pour autant affriolant, fait référence à la cuisine à l'ancienne pour les premières et au madras créole pour les secondes.
Mylène qui est pleine de ressource m'a suggéré de jouer sur la translucidité et la texture du produit.
Techniquement, j'ai placé un flash sous une table en verre sur laquelle j'ai scotché du papier sulfurisé pour atténuer la lumière puis j'ai posé les confitures dessus. Sur le côté j'ai placé une softbox pour avoir un éclaire d'appoint afin de ne pas faire ressortir uniquement les produits en contre-jour. J'ai par ailleurs disposé quelques feuilles de bougainvillier afin d'égayer le tableau et de rappeler le côté caribéen. C'est le minolta 100mm f/2.8 macro qui a été utilisé pour la prise de vue.

Et voici les photos qui ont été retenues:





samedi 9 février 2013

La lumière dorée

En fin d'après midi, on a souvent une lumière dorée alors que le soleil essaye de percer les nuages qui se forment au-dessus des montagnes de la Basse-Terre.
J'ai cherché un endroit où pouvoir capturer idéalement cette lumière. Après avoir essayé du côté de Dampière puis de la Datcha, c'est finalement sur la jetée de la plage de l'hotel Créole Beach que j'ai trouvé la vue la plus dégagée.



la lumière dorée rend mieux en noir et blanc

les Mamelles

Le lendemain, avant d'aller pic-niquer avec des potes à Bois Jolan, il y avait une belle lumière dans le jardin qui ne demandait qu'à être utilisée.

le livre sert de réflecteur

Et puis en fin d'après-midi, avant de quitter la plage j'ai pu saisir cette charmante scène d'une famille en train de jouer dans l'eau.


On peut trouver cette lumière parfois le matin. Ici à Jarry.


J'ai tenté le coup le soir du côté de Grand-Baie mais comme c'était plutôt couvert, j'ai passé la photo en noir et blanc pour lui donner un effet plus théâtral.