lundi 23 octobre 2017

Comment lutter contre le soleil un après-midi de juillet ?


mariage-fort-fleur-d'épée


Ca faisait un moment que je n'avais pas écrit un article un peu technique. Je vais essayer d'être concis et cela permettra également d'expliquer pourquoi une prestation de photographie professionnelle a un certain coût.


Je passe beaucoup de temps en post-production à tirer le meilleur parti des photos que j'ai prises. Chaque photo que je vais livrer à mes clients est ajustée et sublimée soigneusement en apportant un soin particulier aux photos qui seront dans un livre album ainsi qu'à celles qui seront tirées sur papier ou sur une toile grand format.

Si je suis fier de mes photos je suis alors sûr que mes clients le seront encore plus. C'est ce qui compte pour moi.
Quand mes clients regarderont leur photo plusieurs années après leur mariage, je veux qu'ils ressentent les mêmes émotions que lors de leur grand jour.

Avec la même intensité.

Si les explications techniques et photoshopesques ne sont pas pour vous, vous pouvez directement aller à la fin pour voir le rendu final.

Lors de la séance des portraits et photos de groupe suivante, j'ai organisé la prise de vue en sachant ce que j'allais faire ensuite en post-production.

Le challenge: un groupe de personnes à la peau claire ou foncée portant des vêtements blancs ou noirs devant un ciel bleu magnifique et à l'ombre de deux splendides flamboyants d'un après-midi de juillet peu avant 17h.

L'image ci-dessous a été prise sans flash. La mariée et le petit garçon sont à peu près bien éclairés car ils sont dans un rayon de soleil. Les autres personnes ressortent trop sombres en comparaison car elles sont dans l'ombre des arbres.
L'écart de luminosité est trop important entre ces deux groupes de personnes. J'ai le choix entre me contenter de cette image et de déboucher les ombres et diminuer les hautes lumières en post-production avec des grandes chances d'obtenir des couleurs bizarres et des halos plus clairs autour des gens ainsi que perdre des contrastes, soit d'éclairer convenablement dès la prise de vue en utilisant des flashes, ce que j'ai fait.

mariage-fort-fleur-d'épée-le-gosier

Comme je n'avais pas avec moi l'éclairage d'une super production ni le camion pour le transporter, j'ai utilisé deux flashes montés sur un stand avec lesquels j'ai pris plusieurs photos en les déplaçant au fur et à mesure des prises de vue.
Deux flashes afin d'être sûr d'avoir suffisamment de puissance pour équilibrer l'exposition avec le soleil et aussi parce que j'ai utilisé un gros filtre de densité neutre (voir l'explication ici).
J'ai demandé à l'un des invités de me donner un coup de main (José, je te remercie à nouveau) en déplaçant le flash au fur et à mesure des prises de vue.

J'ai pris cinq photos pour finalement ne conserver que les trois ci-dessous.

le-gosier-mariage-fort-fleur-d'épée

photographie-mariage-fort-fleur-d'épée-Guadeloupe


photographie-mariage-fort-fleur-d'épée-Guadeloupe-Bas-du-Fort
mon assistant est sur la droite, hors champ
Après un premier traitement dans lightroom, les photos sont ouvertes dans photoshop, chacune en tant que calque. Les calques sont ensuite alignés automatiquement pour compenser le mouvement de l'appareil photo entre chaque image.

On voit ci-dessous les cinq calques (je n'avais pas encore constaté que trois seraient suffisants) empilés dans le menu à droite. Sur chaque calque, il y a une photo dont seulement une partie est exposée correctement.



photographie-mariage-Guadeloupe-Bas-du-Fort



Le calque supérieur ayant été désactivé c'est la photo juste en-dessous, la seconde en partant du haut qui apparaît à l'écran.
En créant un masque (le carré blanc avec une tâche noire à côté de la vignette), on peut faire apparaître des éléments de l'image du dessous en peignant les zones correspondantes du masque en noir.
On a donc un premier composite entre la seconde image et la troisième.



photographie-mariage-Guadeloupe

Là on voit un second masque sur le troisième calque qui laisse apparaître des morceaux du calque inférieur là où ce masque est peint en noir.


photographie-mariage-Antilles


Sur la capture suivante on peut constater que je me suis débarrassé du premier et du dernier calque lorsque je me suis rendu compte qu'ils étaient inutiles, ceci après avoir fait les composites avec les masques. Dit autrement, les trois images présentées plus haut étaient suffisante pour obtenir une seule image composite ayant un rendu convenablement éclairé mais je ne pouvais en être sûr qu'en ayant créé et arrangé les masques.
Lorsqu'on créé un masque sur un calque, il est blanc par défaut. Peindre ce masque par endroit en noir c'est comme faire des trous pour laisser apparaître le calque inférieur (on peut également le peindre en gris, auquel cas on aura un mélange des deux calques).

photographie-mariage-le-Gosier




Lorsqu'on peint un masque avec un pinceau noir pour faire apparaître le calque inférieur dans photoshop, on commence par y aller à la louche sans trop se soucier des détails.
En zoomant on peut constater qu'il faut affiner les raccords par endroits. Si on a trop débordé avec le pinceau noir, il suffit de repeindre en blanc les endroits du calque supérieur que l'on souhaite voir réapparaître.
C'est ce qui est pratique avec les masques: on peut toujours revenir sur ce qu'on a fait contrairement à la gomme.

photographie-mariage-retouches
les flèches indiquent les raccords pas encore bien raccordés



Ci-dessous, en ayant retouché le masque en alternant les coups de pinceau noir avec les blancs aux endroits signalés avec les flèches dans l'image précédente, on obtient des raccords corrects entre les deux images.


photographie-mariage-retouches




Et voici le composite final que l'on peut encore améliorer. Par exemple, le bas de la robe de la mariée est beaucoup trop lumineux par rapport à l'ensemble de l'image, ce qui provoque un déséquilibre.
photographie-mariage-Caraïbes


En réimportant cette image dans lightroom (ce qui est fait automatiquement dès que l'image est sauvegardée dans photoshop), on peut donner un coup de pinceau de retouche pour atténuer l'éclat de la robe.

photographie-mariage-retouches-robe

Après quelques retouches le résultat final montre que ça valait la peine d'y consacrer du temps.
caraïbes-Guadeloupe-photographie-mariage

mercredi 31 mai 2017

Waïhiney & Steeve

mariage-basse-terre-guadeloupe-Jardin-de-Beauvallon


J'ai eu le plaisir d'accompagner Waïhiney et Steeve lors de leur mariage en deux étapes dans Basse-Terre et ses environs.

Quand je dis "accompagner", entendez par là que je les ai suivis en tant que photographe de mariage.  N'allez pas croire que je passais mon temps à côté d'eux les mains dans les poches en sifflotant des airs de musique sympa.



J'ai effectué le reportage photo de la cérémonie civile à la mairie de Basse-Terre, puis, la semaine suivante, la préparation de la mariée suivie de la cérémonie religieuse à l'église de Notre Dame du Mont Carmel. j'ai ensuite shooté quelques portraits du couple alors qu'il faisait déjà nuit et ma mission s'est terminée au restaurant Le Joyeux à Trois-Rivière pour la réception.

A la mairie, dans un ambiance détendue, Waïhiney et Steeve ont été mariés par Madame la Ministre.

guadeloupe-photographe-de-mariage-mairie-de-basse-terre


guadeloupe-mariage-basse-terre-penchard


guadeloupe-photographe-de-mariage-devant-mairie-de-basse-terre



C'est au Jardin de Beauvallon que s'est terminée cette première demi-journée. Le soleil de fin d'après-midi filtrant au travers des feuillages et les costumes couleur fuchsia 
des mariés se détachant sur le fond vert ont contribué à produire de magnifiques portraits.

guadeloupe-mariage-Jardin-de-Beauvallon


mariage-guadeloupe-Jardin-de-Beauvallon


Le samedi suivant, j'étais de retour pour la suite des festivités.


mariage-basse-terre-chaussures-de-mariée

mariage-basse-terre-robe-demoiselle
pas la robe de mariée mais celle d'une petite fille dans le cortège

guadeloupe-mariage-maquillage

guadeloupe-mariage-maquillage-reflet-mirroir

mariage-basse-terre-demoiselles

mariage-basse-terre-robe-de-mariée


L'église de Notre Dame du Mont Carmel est magnifique. En fin d'après-midi, le soleil entre directement par la porte.


mariage-basse-terre-église-mont-carmel

mariage-basse-terre-guadeloupe

mariage-basse-terre-guadeloupe-ND-Carmel

basse-terre-guadeloupe-ND-Carmel-mariage

guadeloupe-basse-terre-ND-Carmel-mariage


guadeloupe-basse-terre-Notre-Dame-Carmel-mariage

guadeloupe-basse-terre-mariage-église


guadeloupe-basse-terre-église-mariage

basse-terre-église-mariage-guadeloupe

basse-terre-église-mariage-guadeloupe-alliances

photographe mariage tarif

basse-terre-église-mariage-guadeloupe-mariés

basse-terre-mariage-guadeloupe-mariés-sortent-de-l'église

basse-terre-mariage-guadeloupe-mariés-sortie-église


La nuit commençait à tomber lorsque nous sommes arrivés au phare de Vieux-Fort. J'ai fait en sorte de tirer le meilleur parti de ce qui restait de lumière ambiante en équilibrant convenablement le flash..

mariage-guadeloupe-phare-de-vieux-fort

mariage-guadeloupe-mariés-dans-voiture

mariage-guadeloupe-mariés-entrent-réception

mariage-guadeloupe-le-joyeux

mariage-guadeloupe-réception-le-joyeux


mariage-guadeloupe-le-joyeux-trois-rivières

Je souhaite tout plein de bonheur à Waïhiney et Steeve !

dimanche 12 mars 2017

24ème Salon du mariage Caraïbes


C'est toujours un plaisir d'aller faire un tour au salon du mariage pour voir le défilé et discuter avec les professionnels des dernières tendances et de savoir si les affaires marchent bien en ce moment.



Plutôt moins facile les années d'élection présidentielle à ce qu'il paraît.



Le défilé était encore une fois splendide, avec des toilettes toute plus belles les unes que les autres. Les créateurs se surpassent chaque année.



Notre Miss Guadeloupe 2016, Morgane Thérésine, était magnifiquement sculpturale -je ne sais pas si cette expression est correcte mais peu importe- et les quatre beautés qui défilaient avec elle n'en étaient pas moins belles. Des nanas canons super bien fringuées, ça le fait forcément.

J'ai beaucoup entendu dire par-ci par-là que Morgane est l'une de nos plus belles miss de tout les temps. C'est vrai qu'elle est charmante la petite. J'adore pour être franc.
Ceci dit, moi, perso à l'époque j'avais également un faible pour Jenny Vulgaire, Miss Guadeloupe 2010. Hé bien coup de bol cher lecteur ! J'ai été gâté parce qu'elle défilait également.
Jenny, tu as un fan ici.



Petit bémol, il n'y avait pas d'éclairage à l'avant du podium et par conséquent les photos ne sont pas aussi belles que l'année passé. Ca pète moins forcément. Je n'avais pas amené de flash parce que d'habitude il n'y en a pas besoin et surtout ceux qui me connaissent savent bien que je ne suis pas super discret avec un flash vu que déjà, généralement j'en mets deux voire davantage et en plus, pas sur l'appareil photo. Souvent, je rajoute des parapluies ou des gadgets dans le même genre et le gens me haïssent au début quand ils se prennent les pieds dans les stands puis ensuite m'adorent quand ils voient la qualité des photos. Certaines femmes ont même eu par la suite le regard pétillant en me regardant; à moins que je me fasse des idées ?

Mais ne nous égarons point et revenons au sujet de cet article.



Bientôt un quart de siècle pour un salon du mariage qui ne vieillit pas contrairement à mes genoux et c'est avec le plus grand plaisir que j'assisterai une fois de plus au 25ème salon l'année prochaine.

Je suggère à Valérie Glon de réquisitionner le vélodrome de Baie-Mahault ou encore mieux, l’îlet du Gosier ou l'îlet Cochon pour l'occasion, de faire couler le champagne à flot et de tirer tous les soirs un feu d'artifice.
Vingt cinq ans de salon du mariage, faut voir grand Valou pour marquer le dernier véritable jalon avant les cinquante ans.



Qui d'autre que Valérie & Erig Glon pourrait mieux symboliser
le mariage en Guadeloupe que ces éternels amoureux ?





















on n'a pas de souci à se faire quant à la relève

la voix off est également un joli sourire